Voyage mortel aux USA : les mères de Léa et Orane demandent une charte de sécurité


Colonies de vacances : attention danger ! » Sur les tee-shirts blancs, aussi immaculés que leurs deux filles étaient innocentes,on peut lire « leamonamour.com« , le nom du site qu’elles ont ouvert à la mémoire de Léa et Orane, 17 et 16 ans, leurs filles respectives, parties pour un séjour itinérant aux Etats-Unis et qui n’en sont pas revenues.

C’était le 22 août 2009. Un voyage insuffisamment préparé par les organisateurs, un minibus qui se renverse. La suite tragique, on la connaît. Alors, à l’occasion du salon des comités d’entreprise qui s’est tenu cette semaine au Parc Chanot, ces deux mères, Léa Baldaccini et Mireille Atger, ont voulu mobiliser, pointer ce qui va et surtout ce qui va nettement moins bien au pays des voyages miracles.

Elles ont rédigé une manière de charte préventive, qui invite les parents, les comités d’entreprise, bref tous les partenaires à la prudence. Veiller à ce que le programme soit détaillé, disposer d’un hébergement précis, vérifier si l’itinéraire proposé est conforme à celui annoncé, veiller à un encadrement suffisant et adapté, se renseigner sur le nombre d’animateurs, ne pas négliger l’organisation d’une réunion préalable au départ des enfants, se renseigner sur la nature et l’étendue de l’assurance souscrite par l’organisateur, rester informé des changements dans l’organisation…

« Léa et Orane sont décédées dans une colonie de vacances à 2639 €« , rappellent-elles. « Les parents n’ont pas choisi Cousins d’Amérique« , note Léa Baldaccini. « Faites attention à la façon dont vous vous engagez ! » prévient Mireille Atger.

Leur document soutient que « certains organismes de séjours profitent de la situation pour pratiquer un commerce honteux où l’on néglige la sécurité au profit de la rentabilité ». « Certains de ces prestataires sont des marchands d’enfants et non des marchands de rêves »,résume Geneviève Battini, conseillère municipale des Pennes-Mirabeau et membre du comité de soutien. « Comment ne pas être touchée par un tel drame ? » reprend-elle.

Christian Kert, le député UMP des Bouches-du-Rhône, doit prochainement soumettre à l’Assemblée nationale une proposition de loi qui vise justement à intégrer plus sérieusement la dimension « sécurité » dans les voyages organisés par les comités d’entreprise, comme celui de la Chambre de commerce et d’industrie Marseille-Provence. Il restera ensuite à faire entrer les codes de bonne conduite dans les moeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *